Guérison de traumatisme

La position géographique du pays dans les Caraïbes le place dans une situation où chaque année, de juin à novembre, Haïti court un risque élevé d’être frappé par une tempête ou un ouragan.

La plus récente date du 3 et 4 octobre 2016 a été très douloureuse et le pays, qui n’a pas encore récupéré du séisme qui a dévasté le pays en 2010, est le plus pauvre de l’hémisphère occidental. Plus de 1 000 000 d’Haïtiens ont été directement touchés par la tempête, y compris 55 000 Haïtiens qui vivaient sous des tentes et ont dû trouver un abri pendant l’ouragan. Des individus et des familles haïtiens ont perdu leurs proches et leurs biens. Pour le moment, les victimes du séisme, celles des ouragans, souffrent d’un traumatisme post-catastrophe. Les départements du Nord et du Nord-Ouest sont menacés par un tremblement de terre, tandis que le Grand Sud est toujours sous le choc. Quand il commence à pleuvoir dans ces départements, les gens ont peur de se souvenir de la catastrophe passée. À la suite de ces catastrophes, les Haïtiens en état de choc et en deuil doivent trouver réconfort et espoir dans la Parole de Dieu.